Photographies en relief

Photos en relief de l’ouest du Groenland et de Reykjavík

Depuis 2010 je ne prends plus de photos relief dans mes voyages lointains, et je n’avais pas non plus prévu de le faire lors de cette expédition effectuée en juillet 2014 dans l’est du Groenland (glacier de Sermilik). Toutefois, l’appareil réflex que j’avais emporté est tombé en panne l’antépénultième jour du voyage. Je possédais heureusement un appareil de secours, et il se trouve que cet appareil était un modèle de la marque Fujifilm, spécifiquement conçu pour réaliser des clichés en relief. Lesquels clichés ne sont par ailleurs pas d’une qualité mirobolante, mais ceci est une autre histoire.

Le 15 juillet 2014, avant-dernier jour du voyage donc, nous avons effectué une balade de la journée qui nous a menés au pied d’un glacier. Le temps était exécrable le matin, le pire de tout le séjour ; mais cela s’est bien amélioré l’après-midi, au moment où nous arrivions au pied du glacier

Tourbe glaciaires, le 15 juillet 2017  Tourbe glaciaires, le 15 juillet 2017
Traces de pas certifiées du groupe de l’année précédente, le 15 juillet 2017  Traces de pas certifiées du groupe de l’année précédente, le 15 juillet 2017
Le torrent passe dessous, le 15 juillet 2017  Le torrent passe dessous, le 15 juillet 2017
Rentrée de l’eau sous la glace, le 15 juillet 2017  Rentrée de l’eau sous la glace, le 15 juillet 2017
Poussière laissée par le glacier juste après son retrait, le 15 juillet 2017  Poussière laissée par le glacier juste après son retrait, le 15 juillet 2017
Il y a 10 ans ces dalles étaient sous la glace, le 15 juillet 2017  Il y a 10 ans ces dalles étaient sous la glace, le 15 juillet 2017

Pour le dernier jour du voyage, il nous a d’abord fallu retourner à l’aéroport de Kulusuk. Deux heures de bateau au cours desquelles j’ai tenté de prendre des clichés d’icebergs en relief, mais je n’en ai conservé qu’un seul.

Lapin de glace, le 16 juillet 2017  Lapin de glace, le 16 juillet 2017

Après un premier trajet en avion, une longue escale à Reykjavík nous a permis d’arpenter la ville. En commençant par sa cathédrale, surnommée Hallgrímskirkja mais ne me demandez surtout pas ce que cela signifie.

La cathédrale de Reykjavík (Hallgrímskirkja), le 16 juillet 2017  La cathédrale de Reykjavík (Hallgrímskirkja), le 16 juillet 2017
L’intérieur de Hallgrímskirkja, le 16 juillet 2017  L’intérieur de Hallgrímskirkja, le 16 juillet 2017

Et pour terminer cette sculpture d’art moderne, dédiée à Sólfar, dieu du soleil dans la mythologie scandinave semble-t-il.

Sólfar, le voyageur du soleil, le 16 juillet 2017  Sólfar, le voyageur du soleil, le 16 juillet 2017

Ces photos sont conçues pour être admirées avec le Pokescope (un instrument difficile à se procurer et qui coûte une petite somme, surtout quand on voit à quoi il ressemble). Une méthode alternative serait de loucher pour faire coïncider les deux photos (si vous y arrivez je vous paie à boire !). Cliquez sur les photos pour une visualisation plein écran. Le relief se perçoit mieux en s’éloignant d’1 m de l'écran.